Famille 0 déchet: témoignage de Marie

23/01/2021

Famille 0 déchet: témoignage de Marie

Ici des témoignages de familles qui sont dans des démarches 0 déchets, chacune à leur échelle et avec leur conviction. Pour ce troisième témoignage, c'est Marie qui nous à expliqué les gestes et habitudes qu'elle à prit avec sa famille.

Avant le confinement, Marie avait commencé à changer ses habitudes de course et d’achats et grâce à celui-ci, elle a eu le temps de changer plus de choses chez elle. Elle prend quasiment tout soit en vrac, chez la primeur, ou en épicerie: légumes, céréales, farines, sucres, .... Et prend sa viande au drive où elle vient soit du traiteur, soit du boucher. Ils font leurs bocaux de petits plats eux même et n’ont par contre-pas souvent de surgelés.

    Depuis le confinement donc, elle a mis en place quelques habitudes qui lui permettent de produire moins de déchets et de faire des économies sur certains produits. Elle fait ses produits de lessives elle-même, teste des shampoings différents, en bidon, elle est dans un moment d’essai ou elle essaye de trouver des produits qui lui corresponde éthiquement et confortablement. Elle consomme moins qu’avant. Ils ne vont faire les courses que quand les placards sont vides, et sont donc moins attiré par les promos ce qui leur fait faire quelques économies. Ces petites économies leur permettent d’acheter des aliments de meilleure qualité. 

    Elle m’explique que ce n’est par contre-pas un gain de temps. Elle cuisine plus qu’avant, mais a gagné en confort. Ils dépensent également un peu plus cher qu’avant mais ça reste léger étant donné qu’ils font certains produits eux même. Elle trouve également dommage que les produits en vrac ne soient disponibles qu’en BIO car cela oblige les personnes voulant supprimer le plastique en premier lieu à dépenser beaucoup dans une démarche qui n’est pas encore la leur. Cela ferme aussi la porte aux personnes ayant un petit budget qui aimerait changer leurs habitudes, mais qui n’ont du coup, pas les moyens.

    Avant de vouloir vraiment changer tout ça, elle avait conscience de l’urgence mais ne s’en souciait pas plus que ça. Son premier déclic s'est fait à la conférence Zéro Déchets de Jérémy Pichon. Commencer à changer était compliqué car elle devait convaincre sa famille, elle m’explique également qu’il faut se convaincre qu’on peut y arriver et qu’une fois que la machine est lancée après quelques efforts, on se retrouve dans un cercle vertueux. Elle me dit qu’il faut également faire attention à ne pas rentrer dans les extrêmes, car c’est une démarche qui vient de chacun et que chacun fait avant tout pour soi. Il ne faut pas l'imposer aux autres.

Famille 0 déchet: témoignage de Lucile

Outil gratuit et accessible à tous

Je crée mon blog
Créer un site web facilement avec