Famille 0 déchet: témoignage de Lucile

24/01/2021

Famille 0 déchet: témoignage de Lucile

Ici des témoignages de familles qui sont dans des démarches 0 déchets, chacune à leur échelle et avec leur conviction. Pour ce deuxième témoignage, c'est Lucile qui nous à expliqué les gestes et habitudes qu'elle à prit avec sa famille.

            Chez Lucile, les changements se sont faits petit à petit, lorsqu’elle s’est installée en Vendée. Son nouveau jardin lui donne envie d’avoir un potager et un composteur. Elle n’était pas encore dans une démarche écologique cela vient d’abord de l’envie d’avoir plus de nature dans son quotidien. L'arrivée de son deuxième enfant à fait accélérer les démarches lorsqu'un ami à elle lui a offert des mouchoirs non-jetables. Ils ont pris conscience que ses gestes étaient concrets et que certains ne demandaient pas beaucoup d’effort et se sont ouvert à plus de produits réutilisables.
             Au bout d’un moment, elle s’est sentie bloquée car cela demandait trop de temps. Elle m’explique que plus elle allait loin dans la démarche, plus elle s’éloignait de ceux qui n’avaient pas commencé et ce n’est pas le but. Aller trop loin amène à des excès et ce n’est pas ce qu’elle voulait. Elle fait donc en ce moment un petit retour en arrière sur certains produits pour trouver un équilibre qui lui est propre.

 


             Avant de commencer ses changements, elle allait faire ses courses à U toutes les semaines, elle transite vers biocoop petit à petit ou elle se rend compte que consommer du vrac est relativement simple. Cela coûte plus cher mais elle fait des économies sur d'autres produits, comme les vêtements qu’elle achète en seconde main ou la lessive et certains produits qu’elle fait elle-même. Elle a également diminué la consommation de viande et n’en mange plus le soir. Ces gestes lui permettent de n’acheter maintenant qu’un demi-cadi à U toutes les deux semaines. En changeant sa consommation, cela lui donne envie de cuisiner plus et d’essayer de nouvelles recettes.

              Elle n’impose bien sûr pas ses changements à sa famille. Son mari préfère les mouchoirs jetables ou la lessive normale et continue donc à les utiliser. Idem pour certains gâteaux que ses enfants demandent.

               D’après Lucile, des activités comme le repair café ou les paniers de vie Jaunay lui permettent de se motiver. Le fait de voir des proches commencer certains gestes et des proches plus avancés dans la démarche qu’elle sont des choses qui alimentent le cercle vertueux de ces actions. Des actions qui étaient lassantes à faire au début sont devenues des évidences et elle ne se pose même plus la question quand elle les fait.

Famille 0 déchet: témoignage de Marion Famille 0 déchet: témoignage de Marie

Service gratuit simple et accessible à tous

Je crée mon site web
Créer un site Internet gratuit avec